« Cosmographie pelliculaire », 2008

visuel_cosmoweb

Projecteurs diapositives, miroirs cosmétiques rotatifs

Ce projet d’installation photographique est constitué de quatre projections de diapositives sur des miroirs, chacun projetant une image circulaire sur les parois d’un espace sombre. Les quatre images projetées représentent la même parcelle de peau parsemée de grains de beauté avec des changements de plan.
La position des projections n’est pas définitive dans la mesure où elle sera déterminée en fonction des dimensions et des caractéristiques de l’espace d’intervention. Les projecteurs diapositives placés sur le sol dans le visuel pourront également être installés différemment (en hauteur, suspendus au plafond ou sur des éléments architecturaux) selon le lieu.
En évoquant par leurs formes circulaires un système planétaire imaginaire, ces projections mettent en scène la contamination d’un espace réel par des fragments épidermiques. Chaque image projetée concentre le regard sur la singularité de cette peau photographiée, révélant ainsi la disposition des grains de beauté qui la parsèment. Le caractère immatériel de la projection renforce la fragilité du corps, réduit à son enveloppe. Se greffant au lieu, ces présences pelliculaires démesurées l’illuminent et lui réinjectent une présence organique. Face à cette intimité exposée, la perte de repère s’accentue pour le spectateur et instaure un dialogue entre le proche et le lointain, l’intime et le public.